Wati Watia Zorey Band “ZANZ IN LANFER”

 

Wati Watia Zorey Band “ ZANZ IN LANFER ”

Wati Watia Zorey Band
(Moriarty & Marjolaine Karlin & friends)
presents “ZANZ IN LANFER”

 

NOUVEL ALBUM / SORTIE LE 24 JUIN 2016

FIRST ALBUM RELEASED ON JUNE 24th 2016

 

« Aucun hommage [à Alain Péters] n’avait pourtant atteint l’ampleur de l’album Zanz in lanfér […] les cuivres, guitare, harmonica, guimbarde et timbres féminins de ces métropolitains (zorey en créole), amateurs de blues primitif, font voyager ces chansons sans en trahir l’enchantement originel »
LE MONDE

« Enivrantes, leurs deux voix exaltent les vers vénéneux de Peters l’écorché dans un cortège luxuriant de guitares à réverb, de guimbardes folk et de gros soupirs cuivrés. »
TELERAMA ƒƒƒ

« […] Les voix de Rosemary Standley et Marjolaine Karlin s’harmonisent et, par un subtil jeu de réverb, se démultiplient et résonnent au loin comme un chant des sirènes. […] Une richesse musicale qui raconte des histoires intenses et peint une nature luxuriante et enjouée. Un album qui déboussole ! »
LONGUEUR D’ONDES

 

EN

This album was born from the meeting between MORIARTY and MARJOLAINE KARLIN, due to their many trips to the Reunion Island.

Several “zorèys” were needed to take on Alain Péters In Wonderland.
A language as dense and flowery as a tropical forest, voices as lost in the reverb as in the mermaid’s song, an iconic islander, the fumes of rum, an exposed heart… We’d like to be the friend who reaches out to the poet in distress, but we’re just a group of musicians covering his songs.

Alain Peters is a pillar of Reunion Island music, a local idol, and on top of that, the rhythms of the Indian Ocean are known to be unplayable, incomprehensible, for anyone who’s not a local.  There’s a bridge to get across, a suspension bridge over oceans.

You don’t translate the Créole language to understand it; it’s its spirit that must be captured.  Likewise for the music.  It needs to be found within, this intimate place where a secret language is spoken, moving, the language of the soul, of the heart, of imagination, a language of resistance, proud and rebellious.
Alain Peters expresses himself from a very deep place, so righteous, so simple and so sincere, so unique, too, at the crossroads of music genres, religions, continents… Between Catholicism and Hinduism, Africa and The Western World, between rock ‘n’ roll and “bal la poussière”, between the star system and a home studio, a rare pearl was born out of a grain of sand in the system.

Continuing the dialogue started by Alain Peters has required a lot. There are six of us: two singers and four musicians, retracing the steps of an angel’s descent into Hell.

FR

Cet album est issu de la rencontre entre MORIARTY et MARJOLAINE KARLIN, suite à leurs nombreux voyages sur l’Ile de la Réunion.

Il fallait être plusieurs « zorèys » pour aborder au Pays des Merveilles d’Alain Peters.
Une langue aussi dense et fleurie qu’une forêt tropicale, des voix aussi perdues dans la réverb qu’un chant des sirènes, une aura d’icône insulaire, des vapeurs de rhum, un cœur nu… on voudrait être l’ami(e) qui tend la main au poète en perdition, mais on n’est que le collectif de musiciens qui allons reprendre ses morceaux.

Alain Peters est un monument de la musique réunionnaise, une idole locale, et qui plus est, les rythmes de l’océan indien sont réputés injouables, incompréhensibles pour les non-locaux. Il y a un pont à franchir, une passerelle à suspendre au-dessus des océans. Il ne faut pas traduire la langue créole pour la comprendre ; c’est son esprit qu’il faut tenter de saisir. Idem pour la musique. Il nous faut retrouver en nous-même, cet endroit intime d’où parle une langue secrète, mouvante, la langue de l’âme, du cœur, de l’imaginaire, une langue de résistance, fière et insoumise. Alain Peters s’exprime d’un endroit si profond, si juste, si simple et si sincère, si unique aussi, à la croisée des musiques, des religions, des continents… Entre catholicisme et hindouisme, Afrique et Occident, entre rock’n’roll et bal-la-poussière, entre star système et home-studio, il fait naître une perle rare d’un grain de sable dans le système.

Il fallait être plusieurs pour poursuivre les dialogues entamés par Alain Peters, nous sommes six : 2 chanteuses et 4 instrumentistes, pour retracer la descente d’un ange aux Enfers.

Avec Rosemary Standley, chant – Marjolaine Karlin, chant et percussions – Arthur B Gillette, guitare électrique – Thomas Puéchavy, harmonica et guimbarde – Rémi Sciuto, saxophone et baryton – Salvador Douézy, percussions. // Album mixé par Vincent Taurelle

Order CD / CD disponible :

http://moriartyland.net/mall/product/wati-watia-zorey-band-zanz-in-lanfer-cd/

 
 

Wati Watia Zorey Band
(Moriarty & Marjolaine Karlin & friends)
en Concert unique le 14 juin 2016
au Cabaret Sauvage, Paris

affiche-20160425

Infos & Réservation : www.cabaretsauvage.com/2016/06/wati-watia-zorey-band